Décryptages

Retrouvez tous nos articles de décryptages sur les mobilités.

De la déclaration de l’OMS en 2012 à la recherche du « diesel propre » C’est en 2012 que l’OMS décidait de classer les émanations des moteurs diesel dans le groupe 1 des « substances cancérigènes », annonçant le chiffre de 42 000 morts prématurées par an en France comme lourd bilan des polluants rejetés dans l’atmosphère par les moteurs diesel. Depuis les constructeurs automobiles ont lancé une campagne de crédibilisation du diesel. Les constructeurs européens étaient les fers de lance de cette contre-offensive. Ces derniers sont en effet particulièrement sensibles compte tenu des parts de marché du diesel en Europe et d’un outil de production très orienté sur la production de blocs diesel. Ainsi la part du diesel représentait encore, en 2012, 73% des ventes d’automobiles. Systèmes de dépollution, hybridation, downsizing, haute pression, pilotage de l’injection ont permis d’améliorer la performance des moteurs et, se faisant, ont tenté de démontrer la pertinence de la technologie du diesel pour répondre aux enjeux de la transition énergétique du transport, avec des moteurs diesel « propres ». Le discours des constructeurs devenu inaudible Le dieselgate et les récentes accusations d’entente entre constructeurs allemands ont indéniablement mis en cause la capacité des constructeurs et du diesel à conduire efficacement cette transition énergétique. Les trucages de moteurs de Volkswagen depuis plusieurs années confirment que les impacts des émissions de polluants de moteurs diesel sont bien supérieurs à ceux annoncés et que les constructeurs privilégient des choix techniques qui favorisent le prix des véhicules au détriment de la réduction de leurs impacts […]

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.

Déjà la rentrée ! Que s’est-il passé cet été dans la galaxie Véhicules & Mobilités ? Vous trouverez ici les articles qui ont retenu notre attention en supplément de notre revue de presse hebdomadaire qui reprend cette semaine 🙂 Au sommaire : Dieselgate, Mobilité de demain, Bio GNV, Véhicules électriques, voitures autonomes.

Depuis 2008, l’industrie automobile dans son ensemble a été traversée par une tectonique qui a redessinée la carte des acteurs.Themavision Véhicules & Mobilités est né du constat de ces premiers mouvements au sein de l’industrie automobile et d’une anticipation volontariste des recompositions à venir …

Comment concilier des objectifs économiques et des objectifs écologiques sans faire de compromis ? L’institut Montaigne a publié ce mois-ci un rapport intitulé « Quelle place pour la voiture demain ? » et fait 10 propositions pour répondre à ces questions. Voici notre synthèse de la synthèse 🙂

Rennes Métropole organise en 2018 un événement économique international qui rassemblera les professionnels du numérique et de la mobilité, et les usagers. Tous vivront l’expérience inédite d’inventer et de tester les mobilités de demain. Nous avons décidé de vous partager dans ce dossier permanent les éléments marquant de InOut 2018.

Retrouvez l’infographie complète du marché de l’automobile mondial 2016

La voiture connectée ou voiture semi-autonome est le fruit de la collaboration des équipementiers, des compagnies de cartographie, du constructeur. Qui a ou aura le pouvoir ? Qui sera l’acteur central de ce marché ? Regardons l’impact du rachat de Mobileye par Intel dans l’environnement de la voiture connectée.

La voiture connectée ou voiture semi-autonome est le fruit de la collaboration des équipementiers, des compagnies de cartographie, du constructeur. Qui a ou aura le pouvoir ? Qui sera l’acteur central de ce marché ? Regardons les liens tissés par Here, pour la cartographie, et Mobileye, pour la capture de l’environnement du véhicule.

La législation française en matière de définition des véhicules propres évolue dans le cadre d’une procédure voulue plus transparente. Après une consultation publique par le Ministère de l’Environnement (MEEM), les décrets qui définissent les véhicules à faibles et à très faibles émissions sont sortis.