Brèves mobilités

Chaque semaine, l’équipe de Transitions & Mobilités analyse et  commente pour vous les actualités les plus impactantes sur les mobilités.

Carlos Tavares, disciple de Sun Tzu ?

La question est souvent posée lors de l’analyse des discours et de la stratégie du patron de PSA au sujet de l’électromobilité et de l’hydrogène.Finalement la vérité est sans doute en pleine lumière, le discours loin de la posture serait alors le reflet d’une stratégie à l’aulne des capacités de l’entreprise.

L’Allemagne lance un plan Marshall pour la voiture électrique

L’Allemagne intensifie ses mesures de soutien à la filière électrique, une manière de soutenir la transition de son industrie automobile, Volkswagen en tête. Les mesures soutiendront en parallèle le développement du réseau de bornes de recharge (déploiements de points de charge, réglementation lié à l’installation des bornes) et le développement des aides à l’acquisition de véhicules (plafond et montant étendus). Nouveauté, la Gouvernement étudie une aide pour les véhicules d’occasion. Le plan Marshall pour une électricité verte et décarbonée ne saurait tarder. A l’occasion d’un sommet organisé ce lundi 4 novembre avec les constructeurs, le gouvernement allemand a officialisé le lancement d’un nouveau plan pour développer la mobilité électrique. Source : L’Allemagne lance un plan Marshall pour la voiture électrique

Véhicules à énergies alternatives : Alerte sur les disparités en Europe

L’Union européenne, un grand et unique marché pour les véhicules à énergies alternatives ? L’ACEA publie un rapport sur les ventes de véhicules à énergies alternatives (électrique, hybride, gaz naturel) dans les différents pays européens.

Navettes autonomes électriques Toyota e-Palette pour les JO 2020

Présentée au CES en janvier 2018, la plateforme multi-usages de Toyota va arriver en force au Japon pour les JO 2020 ! Une flotte de 20 véhicules est prévu en mode autonome pour le déplacement des athlètes. Un beau coup à jouer pour Toyota pour revenir sur le terrain de jeux des start-ups des navettes autonomes. Circonscrits dans une empreinte au sol de 5,255 x 2,065 m, ce sont 20 passagers qui peuvent embarquer… Source : AVEM – Navettes autonomes électriques Toyota e-Palette pour les JO 2020

Le Smart grid et les Energies renouvelables, accélérateur de la mobilité électrique ?

C’est le pari d’EDF ! En octobre 2018 l’ancien monopole d’Etat annonçait vouloir devenir leader européen du Smart Charging à l’horizon 2020.

7 étapes pour bénéficier du programme Alveole

Moins de kiloWattheure, plus de vélos !

Dans le cadre des Certificats d’Economie d’Energie (C2E), Total est, à l’image des autres acteurs du marché de l’énergie, obligé de promouvoir et financer les économies d’énergie. Au-delà d’un partenariat avec BlaBlaCar, Total et d’autres acteurs de l’énergie vont à présent financer la construction d’abris pour vélo. Voir Total financer des usages (covoiturage, vélo) à l’opposé de son cœur d’activité est donc un paradoxe simplement résolu : pour Total, financer ces actions coûte moins que le non respect de ses obligations.

La fin des locomotives diesel d’ici 15 ans pour la SNCF

Le train aussi entame sa transition écologique. En France, 20% des trains sont diesel ; ceux-ci assurent les trajets sur les tronçons non électrifiés. La SNCF vise un horizon de 15 ans pour remplacer ces locomotives diesel et négocie en ce moment l’achat d’une quinzaine de train hydrogène d’Alstom.

Dans Rennes (35), tous les bus seront électriques en 2030

Des ADAS encore trop souvent à la ramasse?

A l’heure où nous parlons de voiture autonome niveau 5, force est de constater que les aides à la conduite disponibles actuellement (Advanced driver-assistance systems ou ADAS) sont loin d’être parfaits. Ils sont encore, par exemple, mal calibrés suivant les véhicules ou perturbés par des éléments extérieurs non pris en compte. Et surtout, sous la même appellation ou presque, les ADAS ne réagisse pas de la même façon suivant les marques. La route jusqu’à la voiture autonome risque d’être longue… Rien d’étonnant donc à voir les constructeurs lever petit à petit le pied quant à l’avènement, initialement prévu à court terme, des voitures autonomes. Car ces dernières exigent des ADAS parfaits. Source : Des ADAS encore trop souvent à la ramasse? | Apres-vente-auto.com

Quand l’attractivité d’une entreprise ne repose plus sur la berline

L’expérience de Siemens est particulièrement riche en enseignements sur ce point. En effet des entreprises utilisent le véhicule comme un outil d’attractivité et de fidélisation de ses talents. Or Siemens prend en considération deux éléments convergents pour mettre sa politique de gestion de flotte de véhicule. Primo l’automobilité (individuelle) n’est plus l’alpha et l’oméga des déplacements professionnels comme personnels. Le modèle de la berline statutaire n’est donc plus adapté aux besoins de l’entreprise comme aux attentes de ses salariés.Secundo la notation extra-financière impose à l’entreprise de chercher des leviers pour dresser un bilan moins carboné et plus responsable de ses activités. cette solution, appliquée à 822 véhicules, permet aussi à Siemens de se différencier par une promesse RH plus flexible pour séduire les talents, en particulier une nouvelle génération de collaborateurs plus demandeurs de flexibilité dans les déplacements… Ainsi le développement d’une offre personnalisable et adaptée à l’usage devient indispensable pour tenir les indicateurs de performances et rendre factuel la politique RSE du groupe. Source : L’Automobile & l’Entreprise, Siemens veut réduire l’empreinte carbone de sa flotte avec Flex2Use (08/07/19)

Ne ratez aucun article 🙂

Abonnez-vous !