Revue de presse Mobilités du 06/06/19

Chaque semaine, l’équipe de Themavision Véhicules & Mobilités commente pour vous les actualités les plus impactantes.


001-transport (3)

Nouvelles mobilités et nouveaux usages


Les nouveaux usages de la mobilité, les véhicules connectés, autonomes et les infrastructures intelligentes

> Les chargeurs de trottinettes électriques sillonnent Lyon

Schumpeter parlait de destruction créatrice, non ? Ces « métiers » émergents générés par les offres en nouvelle mobilité ouvrent de nouveaux horizons. Foisonnantes, les offres de mobilité en free floating explorent une terra incognita en mode pirate, conformément à cet esprit de conquête de start-up cherchant l’eldorado de l’hypercroissance. Après les régulations en cours liées à l’usage des trottinettes, il est fort à parier que les acteurs du marché si ce n’est le législateur vont mettre en ordre l’activité des chargeurs. Cette dernière pose en effet question à plus d’un titre. Est-ce viable d’externaliser cette mission à des indépendants ? Ces derniers ne pourraient-ils pas (légitimement) à faire requalifier leur relation au regard d’une forme de subordination économique ? Les appels de puissance générés par ces recharges en diffus s’ils posent la question de la sécurité pour les juicers, ils interrogent aussi le bilan environnemental des trottinettes électriques ? Et le tarif du kWh consommé est-il facturé au bon prix ? Autant de considérations qui aux yeux des Uber et autres Lime sont sans doute bien des KPI qui les préoccupe. Le Progrès, le 01/06/19

>  BMW active la mise à jour à distance et Here rejoint l’alliance Uptane

La mise à jour à distance des véhicules pose de plus en plus de question. Là où hier, le constructeur mettait à jour des fonctions d’informations ; aujourd’hui, l’informatique contrôle tout le véhicule et donc le constructeur peut mettre à jour le comportement du véhicule. Ainsi, BMW annonce des améliorations continues à la sécurité et à la qualité du véhicule en mettant à jour régulièrement les systèmes d’assistance à la conduite. Cela pose plusieurs questions : 1. Comment homologuer un véhicule à la mise sur le marché si le constructeur peut modifier complètement son comportement à l’achat et durant toute la vie du véhicule ? 2. Comment sécuriser les mises à jours à distances elles-mêmes ? Pour la deuxième question, l’Alliance Uptane apporte une réponse en proposant des logiciels libres standardisés assurant la sécurité des mises à jour logicielles à distance pour les véhicules et d’autres infrastructures connectées. Pour la première, la législation ne semble pas prête encore à cela. Et qu’en est-il du mode de consommation des conducteurs ? Car la mise à jour à distance va aussi permettre de recevoir des services à la carte ! Demain vous pourrez peut-être d’un simple clic choisir un week-end sport pour seulement 99€ et recevoir une mise à jour avec le mode sport de votre véhicule, une assurance spéciale et le tracker qui confirme à l’assureur que vous allez bien sur un circuit pour faire vos performances 😉 Décision Atelier, le 28/05/19 & Auto Infos, le 28/05/19

> Et aussi :

  • Pascal Melet, directeur général du Salon Autonomy, rappelle les bénéfices pour la mobilité urbaine des trottinettes électriques en «free floating». Il estime que les villes doivent s’adapter à ce nouvel usage.  – Les Echos
  • Contrairement à la France, les Allemands ont réglementé l’utilisation des trottinettes électriques avant leur introduction sur le marché.  – Les Echos

 


003-viral-mutation

Stratégies de marques et nouveaux Business Models


La stratégie des constructeurs automobiles, des fournisseurs de services de mobilité, les facteurs d’évolution de la filière et les nouveaux business models qui en résultent

> Avec Brest, la RATP marque un nouveau point en Bretagne

La RATP se bretonnise : Et une de plus ! RATPDev [exploitation et maintenance de réseaux urbains et interurbains en France et à l’international], filiale du groupe parisien RATP, poursuit sa stratégie de développement dans des villes et agglomérations moyennes, en particulier dans l’Ouest. L’entreprise, très présente à l’international (70% de son CA en 2018), vise le local pour rééquilibrer ses activités entre la France et l’étranger. Parmi ses derniers contrats remportés, celui du métro automatique de Doha, au Qatar, en partenariat avec … Keolis. En Bretagne, après Vannes en 2017, Lorient en 2018 puis Saint-Malo en 2019, RATPDev a donc conquis Brest. Face aux deux autres grands opérateurs de transport français Transdev et Keolis, quels sont les atouts de RATPDev ? Son principal actif serait sans doute son expérience acquise à Paris, en tant qu’opérateur en Île-de-France d’un des réseaux multimodaux les plus denses au monde. « La place faite à l’innovation » dans leur offre semble également avoir séduits les élus brestois, notamment l’open payement qui offrira la possibilité de payer à bord du moyen de transport et de valider son titre directement avec la carte bleue. RATPDev fait preuve de capacité à s’associer à des start-ups, notamment sur les segments des nouvelles mobilités (véhicule autonome, scooter, covoiturage et autopartage) comme Padam à Bristol. La coopération inter-entreprises serait la clé du succès ? Les Echos, le 24/05/19

> Bertrand Hartemann : « La Chine reste le vibrant laboratoire des nouvelles mobilités »

Le marché automobile Chinois est devenu le 1er marché mondial avec 23 millions de véhicules vendus, dont 40 % par des marques chinoises. Les marques étrangères sont tenues jusqu’en 2022 d’opérer en Chine avec des JV. Mais en 2022, la Chine a prévu de libéraliser son marché, ce qui sera sans doute une nouvelle étape de conquête pour la filière automobile Chinoise. Il est estimé un excédent d’environ un tiers des capacités de production en Chine. Dans un marché chinois dont la croissance ralentit, cet excédent sera sans doute orienté vers l’export et notamment avec des véhicules électriques, secteur où la Chine a su prendre de l’avance ces dernières années. D’ici 2022 la mobilité électrique sera très clairement devenue la bataille de l’automobile compte tenu des enjeux d’une mobilité moins polluante, souhaité notamment en Europe par l’UE ainsi que les métropoles. La Chine est non seulement en avance sur la mobilité électrique mais également sur les services de mobilité. 10% des véhicules vendus aujourd’hui le sont pour des flottes en partage, et cette quote-part devrait atteindre 30% d’ici 2025. La plateforme de VTC Didi Chuxing réalise en Chine 2 fois plus de courses qu’Uber, mais la Chine investi également massivement dans les technologies de véhicules autonomes et de services 5G. Autant dire qu’il va falloir compter demain avec la filière mobilité chinoise ! Tribune Le Monde, le 31/05/19

> Et aussi :

  • Quand l’IA s’empare de la restitution automobile.  – L’Automobile & L’Entreprise
  • Bien que produisant ses batteries dans ses propres usines, le constructeur de voitures électriques subit des problèmes d’approvisionnement de cellules, confie Elon Musk dans un podcast. – Automobile Propre
  • Pourquoi l’offre de FCA à Renault est inacceptable : La chronique de Bernard Jullien, Maître de Conférence à l’Université de Bordeaux et conseiller scientifique de la Chaire « Distribution & Services Automobiles » du Groupe Essca. – Autoactu.com

 


002-egg-with-a-crack (2)

Électromobilité et autres transitions


L’électromobilité, les énergies alternatives et les autres transitions

> Pourquoi « la honte de prendre l’avion » inquiète les compagnies aériennes

L’Assemblée nationale s’est attaqué, lundi 3 juin, au projet de loi d’orientation des mobilités. Plusieurs députés proposent d’interdire des vols courts pour favoriser le train, bien moins polluant que l’avion. Ce phénomène prend de l’ampleur en Europe. La « honte de prendre l’avion » a débuté en Suède il y a quelques mois et s’étend. Cela touche surtout les vols courtes et moyennes distances. De nombreuses initiatives d’entreprises privées et de collectifs citoyens veulent « réveiller » les trains de nuit. Et de nombreuses questions se posent autour du comparatif écologique et surout, budgétaire : comment un trajet en avion peut-il être si peu cher par rapport à un trajet en train ? Affaire à suivre …  Le Monde, le 03/06/19 & Le Monde, le 02/06/19 & La Tribune, le 29/05/19

> Les Pays-Bas : nouveau champion de l’électromobilité

Face à une trajectoire de réduction des émissions de GES de plus en plus contraignante, le gouvernement néerlandais déploie la perspective d’interdiction de l’ensemble des véhicules émetteurs. Compte tenu de l’échéance rapide, 2030, un ensemble d’acteurs publics et privés s’est emparé de l’électromobilité. Par ailleurs l’accélération du déploiement du réseau de recharge contribuera à terme à la transition énergétique du royaume néerlandais. Non seulement les véhicules électriques seront exploités pour lisser les effets de l’intermittence des énergies renouvelables mais les infrastructures de recharge contribuent à la croissance des renouvelables dans un mix énergétique encore marqué par le gaz de la Mer du Nord. Une dynamique vertueuse qui pourrait bien permettre aux Néerlandais te tenir leurs engagements dans le cadre du nouveau paquet « énergie propre » européen. Automobile Propre, le 31/05/19

> Et aussi :

  • Solaris va présenter à Stockholm son bus électrique à pile hydrogène – AVEM
  • Pourquoi l’hydrogène est l’un des candidats sérieux dans la course aux nouveaux carburants – Les Echos
  • Wever réalise des diagnostics de mobilité en interrogeant directement les personnes puis propose de nouvelles solutions de transport. Sa vision de la mobilité personnalisée, dont le but est d’améliorer les services de mobilité proposés au sein d’une entreprise ou d’une collectivité, a séduit Transdev. – Usine Digitale

 


Chaque semaine recevez les actualités
qui ont retenu notre attention
en vous abonnant à NOTRE NEWSLETTER