Cette semaine la récolte de brèves nous amène à nous interroger : A quoi ressembleront nos villes demain ?

« Grand Paris : la vidéo-verbalisation des véhicules les plus polluants annoncée pour fin 2021 » (Les Echos), « Les tricycles électriques sont-ils l’avenir de la mobilité en ville ? » (Détours), et encore « Qui va faire décoller les taxis volants avec la RATP? » (BFMTV) La question de l’adaptation des infrastructures à ces nouveaux usages va se poser de plus en plus vite et de plus en plus fort. Qui suis-je ? Où circuler ? Où se garer ?

Puis, plus surprenant, une ville toute neuve sans routes ni virages ni voitures « L’Arabie Saoudite veut construire une ville de 170km, sans routes ni voitures » – (Détours)

Alors, la ville désengorgée, désirable et respirable, utopie ou réalité ?

Pour aller plus loin : 

Le contrôle automatisé des données signalétiques des véhicules dans les ZFE Zones à Faibles Emissions a été prévu dans la loi d’orientation des mobilités (loi LOM) de décembre 2019, à condition de pas contrôler chaque jour plus de 15 % du nombre moyen journalier de véhicules circulant au sein de la zone. Exit les contrôles pédagogiques, la vidéo-verbalisation devrait être mise en place d’ici fin 2021 dans la Métropole du Grand Paris pour rendre les ZFE crédibles. Grand Paris : la vidéo-verbalisation des véhicules les plus polluants annoncée pour fin 2021 | Les Echos

En centre-ville, il y a déjà les trottinettes, les voitures et les transports en commun. Mais une entreprise française, HPR Solutions, pense avoir la bonne idée pour se déplacer sans polluer tout en évitant les embouteillages : « l’Urbaner », un tricycle à assistance électrique.

Source : Les tricycles électriques sont-ils l’avenir de la mobilité en ville ? – Détours

Une trentaine d’acteurs ont été sélectionnés pour participer au développement d’une filière française de mobilité aérienne urbaine. Les premiers tests auront lieu en juin à Pontoise (Val-d’Oise).

Source : Qui va faire décoller les taxis volants avec la RATP? (BFMTV)

Ne dites plus jamais « droit au but », mais « droite comme la ville imaginée par le prince saoudien Mohammed bin Salman. Nom de code de ce projet fou : The Line.

Source : L’Arabie Saoudite veut construire une ville de 170km, sans routes ni voitures – Détours

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :