L’auto-partage, une filière triple A

Voilà un communiqué qui de prime abord peut paraître surprenant. Les pionniers français de l’autopartage ont lancé l’aventure au tournant des années 2000 : La Rochelle (1999), Strasbourg (2000), Rennes (2002). Compte tenu de l’histoire française de l’autopartage, de la dynamique des acteurs, on pourrait croire l’autopartage est déjà une filière.

C’est chose faite ! Nombre d’entre eux se réunissent au sein d’une Association des Acteurs de l’Autopartage (AAA).

Un triple A pour accélérer le développement

Se fédérer doit permettre de réduire les coûts de sensibilisation du marché. C’est certainement l’un des constats des fondateurs regroupés au sein de l’AAA. Jusqu’alors chaque acteur réalisait ce travail colossal et coûteux de sensibilisation sans bénéficier de l’effet filière, un cluster au sens cher à Michael Porter à l’échelle nationale.

Structurer une filière, c’est aussi transformer l’esprit pionnier pour l’enrichir d’une culture collective. Permettre aux différentes parties prenantes de la chaîne de valeur de l’autopartage d’atteindre une taille critique suffisante pour défendre les intérêts des acteurs, qu’ils soient fournisseurs de solutions, opérateurs (public ou privé) de services ou entreprises intégrées. Et envisager de nouvelles synergies ?

Un triple A pour rassurer et valoriser

Certains des fondateurs de l’AAA ont certainement à cœur de démontrer que l’autopartage n’a jamais été le seul fait d’Autolib et qu’ils sont des acteurs matures, résilients et professionnels sur lesquels les collectivités locales peuvent donc compter.

La structuration de la filière a aussi pour vocation d’améliorer la connaissance de la diversité des formes d’autopartage. L’AAA promouvra la diversité et la complémentarité des différentes acteurs de l’autopartage.

Enfin l’AAA est aussi une vitrine de la viabilité environnementale et économique de l’autopartage. Sa mission consistera aussi à capitaliser et faire savoir quelles sont les performances environnementales et économiques des services de ses adhérents pour accélérer l’adoption de l’autopartage par les collectivités en tant qu’alternative à l’automobile individuelle que par les gestionnaires de flottes professionnelles à la recherche de solutions performantes et responsables.

d’après l’Automobile & l’Entreprise, le 15 mai 2020

Retrouvez toutes les informations sur l’AAA sur leur site https://asso-autopartage.fr

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .